LA SAVEUR DE L’INSTANT

05/12/2017

Il s’agit ici, d’être attentif à la sensation.
Par exemple⋱  Du lobe de l’oreille gauche quand je suis suspendu(e) par une jambe, les mains croisées dans le dos, l’oreille droite aux aguets. Pause.
De la température sur et sous l’auriculaire droit, au travers de la maille du gant de laine.
Pause.
Des variations sensorielles entre mes deux globes oculaires quand une douleur pulse juste au-dessus d’un œil et irradie vers l’arrière de la boite crânienne. Pause.
Tout en étant attentif au trajet du souffle dans la colonne d’air et de ses effets sur le reste du corps.
Pause.
Évaluer la quantité de salive entre la langue et le palais avant et après avoir croqué dans la chair du kaki. Pause
Remarquer les espaces de plein et de vide dans les narines gelées. Pause
Se lier à l’acte de respirer comme ça, Pause puis en sens inverse. Pause
S’acoquiner avec l’acte de ne rien faire. Pause
Se laisser embrasser par la vie. Pause
Se laisser cueillir par le kiwi le kaki le kayak le karaoké, par ce qui fait la saveur de votre vendredi soir ou de cet instant avec ou sans « k ».
Rv à kinokho, explorons ensemble !

Enregistrer