Tarot ∞ Présence

La perspective de cette vidéo est de faire vivre les cartes dans une dynamique relationnelle.
Ici en l’occurrence, l’horizon qui est représenté par LE MONDE, est déjà une totalité cohérente, une forme parfaite, harmonieuse, pleine et réalisée et le marcheur en perçoit sa pulsation vitalisante.

LE MAT, dans son aspect fluide, incarne un juste équilibre de tous les aspects de lui-même, se laisse être ce marcheur qui va vers ce qu’il est en devenir.

Il traverse pas à pas les 20 degrés du tarot, ou processus de croissance, vers LE MONDE. On pourrait aussi dire qu’il se laisse respirer par LE MONDE.

C’est une proposition qui nous permet également d’observer les sensations associées en terme de fluide et de stagnant. Où est ce que ça grince, Où est ce que ça glisse et ce que je peux mettre en œuvre pour libérer le chemin.

Métaphore inspirante :
Ce que j’ai compris de ce que dit Jacques Castermane concernant le tir à l’arc * est
qu’il ne s’agit pas d’ouvrir l’arc avec sa volonté ni avec les muscles, c’est une ouverture de tout l’être qui permet à la flèche d’atteindre un but qui est déjà réalisé: le centre de la cible.
Il s’agit alors de laisser glisser dans le sentir, dans la juste forme, parfaitement en ordre pour permettre à la flèche d’atteindre le centre de la cible,  « libéré de la crainte d’échouer et de la volonté de réussir à tout prix ».

Le travail sur le souffle alors a pour effet de libérer les tensions, les contractions les entraves liées à notre (dé)formation, à notre « moi historique » comme le nomme Russell Delman.

« À l’expiration, se détendre à l’inspiration s’ouvrir. L’invitation est très concrète, il s’agit de devenir un homme, une femme, plus détendu et plus ouvert ici et maintenant. En exerçant l’attitude d’accueil la personne qui pratique régulièrement reconnait la confiance dans le simple fait d’être
« Lorsque vous pratiquez un exercice, glissez-vous dans le sentir  » dit le maître zen.
Souvent il ajoute en souriant : « Ne pas réfléchir… Sentir ! C’est difficile, n’est-ce pas ? »
Jacques Castermnane

* Le Zen dans l’art chevaleresque du tir à l’arc Eugen Herrigel